France / Français
You're looking at the Français version of the website. Don’t worry. We’ve all taken a wrong turn before. Choose a different version of the website here.

Gagnez de la vitesse sur le trail en une semaine On ne peut pas s’améliorer du jour au lendemain, mais qu’en est-il au bout d’une semaine ?

Gagnez de la vitesse sur le trail en une semaine On ne peut pas s’améliorer du jour au lendemain, mais qu’en est-il au bout d’une semaine ?

Nous aimerions tous pouvoir nous réveiller le matin et battre des records sur le trail, mais en réalité, s’améliorer est un travail de longue haleine. Mais si nous n’avons pas le temps, est-il possible de s’améliorer en une semaine ?

Alors que certains riders ne jurent que par leurs chaussettes porte-bonheur pour accélérer le jour de la course, nous ne pouvons pas toujours compter sur un peu de superstition pour rouler plus vite, et nous nous en sortirions mieux si nous fournissions plus d’efforts pendant des mois pour atteindre le podium. Mais si le temps est compté et que vous vous concentrez sur les bons points, il y a de fortes chances que vous puissiez grappiller quelques secondes en sept jours. Nous sommes à l’écoute des conseils de Christina Chappetta de Pinbike @cchappetta1 pour apprendre à quel point nous pouvons nous améliorer lorsque nous nous consacrons à construire de la technique, et sur quels domaines nous devons nous concentrer pour obtenir ces gains lorsque le temps est compté et que l’objectif est la vitesse.

Comment gagner en vitesse en une semaine

Tout d’abord, vous devez être capable de mesurer si vous êtes devenu plus rapide, ce qui signifie que vous devez mettre en place une sorte d’expérience pour déterminer si vos vitesses les plus rapides évoluent avec le temps. Suivez l’exercice ci-dessous pour enregistrer votre vitesse actuelle, et notez vos progrès à la fin de la semaine.

1. Choisissez un trail pour noter vos progrès.

La clé pour faire des progrès mesurables sur une semaine est d’avoir une base et de s’en tenir à une même expérience tout au long de la semaine. Vous ne pourrez pas mesurer si vous roulez plus vite si vous changez de trail, alors assurez-vous de rester sur la même piste tout au long de la semaine.

2. Amenez un ami

La meilleure façon de s’améliorer sur un vélo est d’avoir un point de vue extérieur. Cela signifie rouler avec quelqu’un qui est un peu plus rapide que vous et qui a la perspicacité de trouver les meilleures lignes et techniques pour passer les parties du trail qui sont particulièrement difficiles.

Mais il ne s’agit pas seulement d’obtenir des conseils de ses amis. Les conditions de conduite peuvent modifier radicalement notre vitesse. Si le premier jour vous roulez sur une surface poussiéreuse et collant et que votre dernier jour, le trail est glissant et humide, il sera difficile de remarquer une amélioration de votre temps, et vous pourriez même faire un moins bon chrono. En roulant avec un ami, vous pouvez trouver une représentation plus précise de votre amélioration en calculant votre vitesse en tant que pourcentage de la sienne – bien que cela implique quelques calculs.

Après chaque tour chronométré, divisez le temps de parcours de votre ami par le vôtre pour calculer le pourcentage de votre vitesse par rapport à votre ami. Si vous savez que vous êtes 8 % plus lent que votre ami le premier jour, il sera plus facile de voir si vous avez progressé par rapport à lui au cours de la semaine, même si les conditions ont changé.

Voici une formule rapide pour calculer votre vitesse en pourcentage par rapport à celle de votre ami :

Le temps de votre ami en secondes = X

Votre temps en secondes = Y

La différence de temps = Z

Formule : X/Y = Z

Exemple :

Le temps de votre ami = 97 secondes

Votre temps = 103 secondes

97/103 = 0,94

Déplacez deux fois la décimale vers la droite pour transformer le résultat en pourcentage, et vous constaterez que votre vitesse est égale à 94 % de celle de votre ami, ou en d’autres termes, vous êtes 6 % plus lent cette fois-ci.

Pourquoi est-ce important ?

Nous savons que les conditions de roulage peuvent changer, mais la différence de vitesse entre vous et votre ami est un reflet honnête de votre vitesse. Si les conditions sont différentes au cours d’une semaine, cela aura un impact sur votre vitesse et celle de votre ami, mais si vous êtes capable de réduire l’écart de 8 % à 6 %, vous saurez que votre vitesse a augmenté et que ce n’est pas dû à la surface du terrain.

3. Se fixer une limite

Faites un tour de chauffe avec votre ami pour vous familiariser avec le trail avant de le parcourir à votre vitesse maximale. Une fois le tour de chauffe terminé, essayez de rouler le plus vite possible et chronométrez votre tour en visant votre vitesse maximale. Enregistrez votre chrono et utilisez la formule donnée ci-dessus pour calculer votre vitesse en pourcentage par rapport à celle de votre ami. Conservez vos notes afin de savoir quelle était votre base lorsque vous voudrez comparer vos chronos la semaine prochaine.

4. Décomposez le parcours

Il peut être difficile de réduire la trajectoire d’un trail lorsque l’on cherche à s’améliorer, mais le fait de le découper en morceaux digestes rend les choses plus simples. Divisez le trail en quatre segments ou plus, selon sa longueur, avec des points de départ et d’arrivée définis (comme un croisement de route, un arbre tordu ou une autre caractéristique) afin de pouvoir vraiment avoir des repères, à visualiser ce qui les précède et les suit, et savoir quels sont endroits où votre conduite est vraiment excellente ou pourrait être améliorée.

5. Possibilité d’amélioration

Si vous disposez d’une GoPro ou d’une autre caméra, utilisez-la pour filmer chaque tour. Cela vous aidera à déterminer les endroits où vous perdez de la vitesse, ceux où vous accélérez à la perfection et ceux où vous devriez vous entraîner davantage. Si vous n’avez pas de caméra, ne vous inquiétez pas, faites de votre mieux pour noter mentalement ce que vous ressentez ou demandez à un ami de vous observer de derrière. Notez ce que vous ressentez et comment les autres perçoivent votre conduite.

La section supérieure vous a-t-elle semblé particulièrement rude et cahoteuse ?

Vous avez peut-être bloqué vos coudes sur des rochers au lieu de suivre le trail ?

Vous n’êtes pas sûr de la meilleure trajectoire dans un virage serré à gauche avec des racines ?

Notez les zones qui vous ont causé des problèmes et recommencez plusieurs fois. Essayez de suivre votre ami dans ces sections une ou deux fois afin d’observer son choix de trajectoire et sa façon de gérer le terrain différemment. Roulez à tour de rôle en tête ou derrière, pour essayer de suivre la trajectoire de votre ami ou pour obtenir ses conseils et sa perspective de votre conduite.

1/2
2/2

Le Rapid Pack Hydro vous permet de transporter une grande quantité d'équipement et d’hydratation pour faire des tours de piste et augmenter votre vitesse sur le trail.

6. La pratique rend parfait

Il y a une part de vérité dans ce vieux dicton qui dit que c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Au cours de la semaine, travaillez à maîtriser chaque section du trail qui vous a causé des difficultés lors de votre premier tour chronométré jusqu’à ce que vous vous sentiez confiant et fluide. Roulez individuellement sur les éléments difficiles, puis regroupez-les en segments et, finalement, rassemblez tous les segments pour faire des tours complets. N’ayez pas peur d’effectuer quelques tours de piste pour bien cerner les endroits qui vous ralentissent.

7. Marquez vos progrès, préparez-vous et en route

Après une semaine d’entraînement intensif et de choix de trajectoire réfléchis, il est temps de recommencer le processus initial. Appelez votre ami du premier jour d’entraînement et retournez sur le trail. Faites un tour de chauffe pour vous habituer aux conditions du jour et répétez le même processus de chronométrage que pour le premier tour chronométré. Utilisez la formule de l’étape 2 pour calculer la différence en pourcentage entre votre nouveau temps et celui de votre ami.

Quel est le résultat ? Avez-vous gagné de la vitesse en une semaine ?
Dites-le nous dans les commentaires !
Blair Braverman

N’importe quel trail à n’importe quel moment

Le Fuel EX est conçu pour avaler les pistes, tous les jours. Le Fuel EX est rapide sur singletrack, efficace sur les terrains difficiles et amusant où que vous alliez. Si vous vous ne deviez utiliser qu’un VTT, prenez celui-ci.
DÉCOUVRIR LE FUEL EX

About the Author: Trek

Notre mission : nous ne construisons que des produits que nous aimons, nous offrons une hospitalité incroyable à nos clients et nous changeons le monde en faisant monter plus de gens à vélo.