Une nouvelle récolte

Une nouvelle récolte

Sur les trails privés de Trek, restauration et divertissement ont la même importance

Les meilleurs VTT au monde font l’objet de tests très poussés, non seulement dans les lieux les plus extrêmes au monde, mais également dans notre arrière-cour, sur notre réseau privé de 25,7 km de singletrack baptisé La Ferme. De nos jours, la Ferme est située au coeur d’une savane de chênes vigoureux. Mais il n’en n’a pas toujours été ainsi. Le projet qui a consisté à rétablir l’état naturel de ce terrain agricole a reposé sur l’équilibre entre la restauration et le divertissement.

Dans ce lieu privé, à proximité du siège principal de Trek, une petite allée en gravier traverse un champ. À l’entrée, une barrière moderne s’élance dans le ciel bleu du Wisconsin. Ensuite, le chemin s’enfonce sous un pont en poutres treillis avant de déboucher dans une clairière de 95 hectares, bordée de robustes chênes et de pins.

Pendant des années, ce lieu a abrité une exploitation agricole familiale. Mais malgré tous les efforts, cette terre ne semblait pas convenir pour la culture et la moisson n’était jamais à la hauteur des efforts fournis. À l’origine, ce terrain était une savane de chênes où ondulaient le barbon et l’herbe des indiens. Avant l’exploitation agricole, des troupeaux de cerfs à queue blanche gambadaient dans les herbes folles tandis que des faucons à queue rouge prenaient leur envol depuis les chênes noirs ou à gros fruits, et leur ombre planait sur la prairie, attentif aux mouvements paniqués des mulots.

Finalement, la famille reconnut sa défaite face au sol sablonneux et rocheux. Elle arrêta l’exploitation agricole du terrain et conclut un accord avec le fabricant de vélo établi à quelques kilomètres de là. Celui-ci était à la recherche d’un lieu où les employés pourraient tester les nouveaux modèles de VTT. La famille accepta que Trek construise des trails, mais à une seule condition : pendant deux semaines par an, lors de la période chasse à la dinde et au cerf, l’accès aux trails serait fermé et aucun cycliste ne pourrait circuler sur le terrain. L’offre était acceptable.

La prairie, même dans son état appauvri était magnifique. Elle affichait la beauté géométrique de la majorité des terres agricoles du Midwest. Mais malgré le semblant d’équilibre évoqué par les restes des profonds sillons, le terrain n’était pas en harmonie.

Quand Trek s’est lancé dans la construction d’une piste d’essai pour VTT, les architectes du trail ont pensé au terrain dans son état d’origine. Pour eux, la restauration devait occuper autant de place que la récréation et ces deux axes, à première vue opposés, allaient se rejoindre dans une communion symbolique.

Pour remettre la prairie en état, Trek a demandé l’aide d’EC3 Environmental Consulting Group Inc et du Aldo Leopold Nature Center. Nous avons ainsi planté plus d’une trentaines de variétés de graminées et de fleurs autochtones et réintroduit des milliers d’arbres autochtones. Les différences de topographie imposaient une diversification des espèces à planter afin que la prairie et la forêt puissent s’épanouir au sein d’un même espace. En hiver, les cerfs tracent des chemins sinueux sous les pins et les chênes couverts de neige. Au printemps, la prairie donne un feu d’artifice de Rudbeckies hérissées, de lupins indigo à fleurs blanches, de faux-tournesols et de monarbes fistuleuses.

La Ferme est un projet qui repose sur l’équilibre. Voir les trails sans tenir compte des efforts de restauration de la prairie et de la forêt ou envisager la restauration sans les trails ne serait que voir la moitié des intentions. Dès le départ, ce terrain devait être aussi auto-suffisant que possible et la restauration était la seule manière d’atteindre ce résultat : elle limite l’érosion, crée un habitat sûr et sain pour la faune et la flore autochtones et crée un environnement qui amène le visiteur à penser comment fut-il possible de s’en passer.

De par sa conception, La Ferme est un sanctuaire aussi bien pour la nature que pour les employés qui viennent y tester les vélos. Nous voulions offrir à la nature et à ses habitants la meilleure chance de connaître une existence saine et heureuse et c’est exactement ce que nous voulons également pour nos employés. Nous donnons à la nature et la nature nous le rend.

Ici, nous savons que notre récolte ne se mesurera pas en bottes. Non. Notre objectif est de cultiver une communauté aussi bien adaptée au terrain qu’à nos besoins. Et bien qu’il soit est probable que nos efforts ne se matérialisent pas demain, nous sommes sur la voie de l’équilibre.

About the Author: Trek

Our mission: we build only products we love, provide incredible hospitality to our customers, and change the world by getting more people on bikes.