France / Français
You're looking at the Français version of the website. Don’t worry. We’ve all taken a wrong turn before. Choose a different version of the website here.

Le bikepacking à petit budget Partez explorer sans casser votre tirelire

Le bikepacking à petit budget Partez explorer sans casser votre tirelire

Nico Deportago-Cabrera rides gravel from Flagstaff to Phoenix via Sedona and Black Canyon, Arizona on gravel road backcountry.

Partir deux jours à vélo en comptant un budget important est simple, mais peut-on explorer confortablement à vélo sans exploser son budget annuel ?

Pour le bikepacking, il existe de nombreuses options ultralégères pour alléger le poids de votre charge et vous faire passer de bonnes nuits. Mais les prix peuvent grimper et si vous n’êtes pas sûr d’aimer partir à l’aventure à vélo, ce premier investissement peut être difficile. Mais voilà la bonne nouvelle : vous pouvez vous en sortir avec du matériel assez minimal pour découvrir le bikepacking avant d’investir dans du vrai matériel. Le matériel de base que pouvez utiliser pour le camping et de la bonne volonté suffisent.

Voici les éléments essentiels dont vous aurez besoin pour votre première sortie, et des solutions bon marché pour ne pas trop dépenser.

Nico Deportago-Cabrera roule en gravel de Flagstaff à Phoenix via Sedona et Black Canyon, en Arizona, sur des routes de gravel de l'arrière-pays.

Préparez votre matériel pour dormir

À vous les beaux rêves.

1. Dormez bien

La nuit fait partie intégrante de l’expérience de bikepacking : une bonne nuit vous reposera et vous donnera de l’énergie pour des journées entières à vélo. Des matelas gonflables ultralégers de bikepacking permettent de gagner en légèreté, mais n’importe quel matelas fera l’affaire pour votre première aventure. Utilisez le matelas que vous avez déjà ou rendez-vous dans votre magasin de camping pour y acheter un simple tapis de sol qui apportera isolation et confort pendant la nuit. Vous pouvez également louer du matériel dans de nombreux magasins de camping.

2. Dormez au chaud

Comme pour votre matelas, un sac de couchage n’a pas besoin d’être le plus cher du marché. Utilisez le vôtre, ou prenez une couverture que vous n’avez pas peur de salir. Tant que vous pouvez le rouler et l’attacher à votre vélo, il conviendra parfaitement. Nous recommandons cependant de regarder les prévisions météo pour vous assurer que votre sac de couchage ou votre couverture vous isolera suffisamment lors des chutes de température la nuit.

3. Dormez au sec

Dormir à la belle étoile est toujours un plaisir, mais si vous pensez faire face à une météo capricieuse ou un campement grouillant d’insectes, un abri est très utile. Une petite tente une place ou un bivouac fera des merveilles, ou optez pour une tente plus grande si vous êtes avec une autre personne qui peut vous aider à porter la charge. Vous pouvez utiliser une simple bâche légère attachée à votre vélo et à un arbre comme abri.

Bien s’alimenter

Que vous alliez loin ou non, vous devrez vous nourrir, mais cette partie n’a pas besoin d’être un casse-tête. Prendre un peu de temps pour prévoir vos repas, vos encas et votre ravitaillement en eau peut vous faire économiser de l’argent et vous enlever ce facteur stress pour profiter jour après jour.

1. L’hydratation, point essentiel

Emportez un sac d’hydratation rempli, et des bidons supplémentaires qui tiennent sur votre vélo. Planifiez votre parcours et les endroits où vous pourrez trouver de l’eau. S’il existe de nombreuses sources d’eau, vous pouvez réduire l’eau que vous transportez. Si vous faites le plein d’eau dans des endroits où elle est potable, vous n’aurez aucun problème à bien vous hydrater. Mais si votre eau provient de rivières ou de sources, il vous faudra un purificateur d’eau. Si vous pensez faire davantage de bikepacking, ou si vous aimez camper en dehors des sentiers battus, investir dans un purificateur d’eau en vaut la peine. Si vous ne savez pas vraiment combien de fois vous irez bikepacker, de simples pastilles purificatrices d’eau suffisent amplement. Dans tous les cas, assurez-vous que l’eau que vous buvez est potable. Votre estomac vous en remerciera.

2. Bien s’alimenter

Les nouilles instantanées et la junk food peuvent être tentantes tellement elles sont faciles d’accès, mais nous pensons qu’il vaut mieux s’alimenter avec des ingrédients sains qui nous apporteront l’énergie nécessaire à vélo. Pour ne pas trop dépenser, il suffit de cuisiner chez soi et de tout transporter dans du papier aluminium à faire réchauffer au coin du feu de camp le soir. Privilégiez des encas légers et nutritifs, comme des fruits secs et des fruits à coques ou des barres céréalières. Prenez une simple tasse en titane à faire chauffer directement sur le feu avec des flocons d’avoine pour un petit-déjeuner facile.

Besoin d’inspiration ? Voici l’un de nos dîners de choix en bikepacking.

Des burritos préparés à l’avance

Temps de cuisson : 30 minutes
Pour 4

Ingrédients :

4 grandes tortillas de blé

1 boîte de 450 g de haricots noirs

1 poivron rouge ou vert, coupé en dés, 1/2 oignon jaune ou blanc, coupé en dés

100 g du fromage râpé de votre choix

4 càs de yaourt à la grecque ou de crème épaisse

1/2 càc de cumin

1 càs d’huile de cuisson

Sel et poivre

Quelques gouttes de votre sauce piquante préférée

Facultatif :

Un peu de jus de citron vert frais

1 avocat, coupé en dés

Préparation :

  1. Faites chauffer l’huile dans une casserole de taille moyenne à feu moyen vif
  2. Ajoutez l’oignon, le cumin et une pincée de sel, et faites revenir jusqu’à légèrement translucides (environ 5-6 minutes)
  3. Ajoutez vos poivrons coupés et faites revenir jusqu’à ce qu’ils soient mous
  4. Pendant que vos poivrons et vos oignons cuisent, égouttez votre boîte de haricots noirs
  5. Lorsque les poivrons sont mous et commencent juste à griller, retirez votre casserole du feu et placez les oignons et les poivrons dans un bol
  6. Remettez la casserole sur le feu, ajoutez les haricots avec quelques gouttes de votre sauce piquante préférée, et assaisonnez de sel et poivre
  7. Faites réchauffer les haricots à feu moyen jusqu’à les voir frémir doucement, puis retirez du feu et laissez refroidir
  8. Pour assembler les burritos, étalez une cuillère à soupe de yaourt à la grecque ou de crème fraîche sur votre tortilla, ajoutez vos haricots, vos légumes puis votre fromage râpé. Ajoutez de la sauce piquante, de l’avocat en dés ou quelques gouttes de jus de citron selon vos goûts.
  9. Roulez vos burritos et emballez-les dans deux couches de papier aluminium pour éviter toute fuite et placez-les au congélateur jusqu’à votre sortie.

Vos burritos décongèleront pendant que vous roulez jusqu’à votre destination, et faites-les réchauffer en les plaçant sur une pierre à côté de votre feu de camp pendant 5 à 10 minutes. Si votre sortie à vélo est particulièrement longue ou qu’il fait très chaud, placez vos burritos à côté d’une bouteille d’eau congelée dans votre sac pour les garder au frais.

La veste de pluie VTT Avert apporte la bonne couverture pour le vent frais ou une pluie imprévue.

Assurez vos encas avec des barres, constituées de vrais ingrédients pour vous apporter l’énergie nécessaire lorsque vous êtes loin de chez vous.

Soyez prêts pour réparer des soucis mécaniques en pleine nature avec le gonfleur CO2 Lezyne Tubeless.

Charger son vélo

Avoir tout son matériel pour l’aventure est une chose, mais le faire tenir sur son vélo en est une autre. Un sac à dos peut être utile pour porter une grande quantité de matériel, mais nous recommandons d’essayer de placer les objets les plus lourds directement sur votre vélo. Vous porterez une charge moins lourde et aurez de l’énergie plus longtemps.

1. Les sangles

Des sangles sont vos meilleures amies pour du bikepacking petit budget. Même de vieilles sangles vous aideront à attacher des piquets de tente, un matelas ou des couches supplémentaires à votre vélo. Des cordes élastiques, des sangles à scratchs voire des sangles à ski feront l’affaire, mais faites attention au placement : il ne faut pas que votre matériel entre en contact avec les rayons, frotte sur les freins à disque ou pince des câbles. Utilisez le triangle avant de votre vélo pour les piquets de tente et les objets longs, sanglez votre sac de couchage et vos couches de vêtements à votre cintre et gardez un centre de gravité bas pour guider avec confiance ce vélo chargé.

2. Un bon sac à dos

Un bon sac d’hydration voire un simple sac à dos sera parfait pour les objets légers. Placez-y votre veste de pluie, vos encas et vos repas pour les avoir à portée de main sans vous surcharger le dos.

3. Partez bien éclairé

Des feux de vélo ou une lampe torche seront utiles lorsque vous vous arrêterez pour la nuit. Assurez-vous de partir avec des lampes bien rechargées, prêtes à illuminer un campement sombre.

4. Allumez votre feu

Emportez des allumettes ou un briquet pour démarrer un feu. Respectez les restrictions locales concernant les feux et démarrez un feu uniquement dans les foyers prévus à cet effet. S’il est interdit de faire un feu, prévoyez des repas qui n’ont pas besoin d’être réchauffés. S’il peut être tentant de construire un grand feu pour vous tenir au chaud toute la nuit, nous recommandons de viser plus petit pour qu’il puisse se consumer entièrement et de façon sûre, surtout dans des zones de sècheresse ou sujettes aux incendies. Assurez-vous de bien éteindre votre feu avant d’aller vous coucher ou de partir le matin.

Nico Deportago-Cabrera podczas wyprawy po szutrowych drogach Arizony z Flagstaff do Phoenix przez Sedonę i Black Canyon.

Il ne vous reste plus qu’à choisir votre parcours et à vous lancer. L’aventure vous attend.

Vous pensez que nous avons oublié un élément important pour découvrir le monde du bikepacking ? Dites-le nous dans les commentaires !

Un équipement qui aime se faire salir

Trouvez tout ce dont vous avez besoin pour une journée géniale sur les trails ; des casques, des feux, des chaussures et même des roues.
ÉQUIPEMENT VTT

About the Author: Trek

Notre mission : nous ne construisons que des produits que nous aimons, nous offrons une hospitalité incroyable à nos clients et nous changeons le monde en faisant monter plus de gens à vélo.